CRCO
Le CRCO, pour accompagner nos artistes vers les plus hauts sommets
Nouvelle et communiqués

Jacques Gauthier en résidence d'auteur au château du pont d'Oye

12 août 2011

HABAY-LA-NEUVE - La 5e édition de la résidence d’auteur du pont d’oye a ouvert ses portes ce lundi. Au programme : mises en voix et rencontres avec les auteurs.

Même en cet été pluvieux, pénétrer dans le château du pont d’Oye c’est intégrer des murs chargés d’histoires et d’Histoire littéraire.

Demeure historique de la famille ô combien littéraire des Nothomb (Amélie et Pierre en tête), le château accueille pour la cinquième fois dans ses murs des auteurs amis de la francophonie. Initiée par Marie-Anne Lorgé, Louis Goffin et Marie-Claire Clausse en 2007, la résidence donne l’opportunité d’écrire en toute quiétude à ces huit écrivains, poètes, essayistes venus des 4 coins du monde.

Entre échanges, lectures ou promenades, le charme du site habaysien deviendra, l’espace de trois semaines, l’horizon de toutes leurs créations, loin des soucis du quotidien. « C’est un lieu que j’avais déjà découvert au festival des arts, au mois de mai. »explique Anne de Rancourt, auteur de « Comment élever un adolescent d’appartement ».
« Il y a une épaisseur culturelle. Je vous reçois par exemple dans la chambre de l’arrière-grand-père d’Amélie Nothomb ! Puis ces arbres, ces étangs, cela permet de lâcher prise, de retrouver une écriture liée aux 5 sens. »
À noter que les participants recevront la visite d’Amélie Nothomb ce samedi.

Place à la francophonie
Les profils des écrivains sont tous différents : On retrouve une tunisienne, Meriam Bousselmi, travaillant sur la mémoire collective et sa destruction par la guerre, par un régime dictatorial avec son ouvrage « Mémoire en retraite » qui fut victime de censure en décembre 2010 dans son pays.
Ou encore ce Québécois, Jacques Gauthier de Gatineau, poète et essayiste porté sur la spiritualité et le sacré. Tous ces profils différents vont pouvoir échanger, débattre avec comme point commun, l’amour de la francophonie. « Nous avons tous des façons de voir le français différentes.
C’est aussi ça la richesse de cette résidence » avance Geneviève Turlais représentante lorraine.« Notre peuple lutte pour la sauvegarde de sa langue.

Nous sommes entourés par plus centaine de million de locuteurs anglophone. Je ressens une connivence dans cet amour de la langue française entre les Belges, les suisses et les Québécois » renchérit Jacques Gauthier.

Deux rencontres prévues entre les auteurs
Deux rencontres entre les auteurs et le public sont prévues : le mardi 16 août, à 20 h une lecture de texte aura lieu dans les salons du château. Un aperçu des premiers textes produits ou des ouvrages précédents.
L’occasion d’une rencontre chaleureuse avec les écrivains. Enfin, le dimanche 21 août, à 16 h, aura lieu une « fête littéraire ».

Les textes produits seront mis en voix et en espace par 2 participants à la résidence, également metteur en scène, grâce à la collaboration des acteurs du théâtre des forges. Ces 2 rencontres seront gratuites.

Pour plus de renseignements : www.chateaudupontdoye.be ou 0470 541 979.
 

Intranet
S'abonner au bulletin
Adapter ses activités culturelles: porte d'entrée au milieu scolaire
Durée : 14 heures
Début : 25 et 28 janvier 2019, de 9h à 17h

Le CRCO sur Twitter Le CRCO sur Facebook
Dernière mise à jour : 17 octobre 2018
©  Culture Outaouais
Site réalisé par Distantia