CRCO
Le CRCO, pour accompagner nos artistes vers les plus hauts sommets
AccueilRegard sur...
Regard sur...
Archives

Pierre Bernier

Passionné d’écriture et de lecture, politicien dévoué, défenseur culturel et amoureux de la nature ne sont là que quelques particularités de l’esquisse du parcours bien rempli de Pierre Bernier. Natif de Granby et ancien montréalais, Pierre Bernier vit au rythme de l’Outaouais depuis déjà 42 ans.

Son enfance

Quatrième d’une famille de 11 enfants, son enfance au sein de celle-ci lui permit non seulement d’apprendre à faire sa place, mais aussi de développer respect et sagesse, qualités précieuses qu’on lui connaît bien aujourd’hui. « Toi, t’étais mon plus tranquille, mais lorsque tu avais une idée en tête, tu ne la lâchais pas ! », disait sa mère. Cette détermination lui fut bénéfique puisqu’il fit des choix de vie adaptés à ses intérêts. Le passage à la vie adulte pour Pierre Bernier s’est fait sans tambour ni trompette, l’esprit vif et le cœur joyeux.


Sa carrière

N’ayant jamais eu de plan de carrière professionnel, Pierre Bernier a toujours travaillé selon les opportunités qui s’offraient à lui. Occupant des emplois très exigeants qui lui demandaient bon nombre de déplacements, il a su rapidement s’adapter aux conditions de travail demandées tout en n’oubliant pas sa quête de l’excellence. Cet homme considère, encore aujourd’hui, avoir donné le meilleur de lui dans toutes ses réalisations, tant sur le plan personnel que professionnel. Il poursuit d’ailleurs sur cette lancée puisqu’il est à ce jour maire de Montpellier, magnifique municipalité au cœur de l’Outaouais.

Soulignons sa démarche énergique et ses multiples engagements dans le milieu de la culture en Outaouais depuis plus de 25 ans, en retraçant les grandes lignes de sa carrière.

Pierre Bernier est venu à l’édition en passant par la lecture, bien sûr, et par l’écriture. Membre de l’Association des auteurs et auteures de l’Outaouais depuis le début des années 1980, poète et auteur de prose, il signa quelques titres et publia plusieurs textes dans des ouvrages collectifs et des revues. En 1989 et 1991, Pierre Bernier publia, en collaboration avec le xylographe Vincent Théberge, deux œuvres dont un recueil intitulé En tracé sinueux et un poème-gravure intitulé Miroir aux spectres. C’était la première fois que le nom Écrits des Hautes-Terres apparaissait sur une œuvre.

En 1996, il publia, à titre de directeur de la publication, le livre Frontières vagabondes, une coédition Outaouais-Franche Comté, réunissant des textes d’auteurs de l’Arc jurassien suisse, de la Franche Comté, de l’Outaouais et du Val d’Aoste.

Au fil des années, il participa à plusieurs récitals de poésie et autres lectures et anima divers ateliers et tables rondes reliés au monde du livre et de la création littéraire.

Il est possible de consulter la liste de ses créations littéraires en cliquant ici.

Membre fondateur de quatre organismes du secteur des lettres, Pierre Bernier est à la fois un véritable artisan de la vie culturelle et un pilier irremplaçable pour la culture en matière de développement durable. C’est en 1997 qu’il fonda la maison d’édition des Écrits des Hautes-Terres, institution importante de la région de la Petite-Nation. Il présida les destinées de celle-ci à titre de président-directeur général et de directeur littéraire et fut le premier éditeur agréé à faire imprimer la totalité de ses livres dans une imprimerie de la région, l’Imprimerie Gauvin. Aux rênes des Écrits des Hautes-Terres, il permit à bon nombre d’auteurs du Québec et de l’Outaouais d’obtenir la visibilité souhaitée et de voir leurs œuvres diffusées publiquement.

Pierre Bernier fut par la suite membre fondateur et vice-président de la Corporation du Salon des régions du livre et de la Corporation du Prix littéraire Jacques-Poirier.

En 2002, il rédigea le rapport de l’Étude d’impact économique pour le Québec des domaines d’activités culturelles de la région de l’Outaouais pour l’année 1997-1998, étude effectuée par l’Institut de la statistique du Québec. Plus tard, il a travaillé à l’élaboration d’un plan de développement du Centre régional d’art contemporain de Montpellier en collaboration avec les responsables de cette institution.

Sa recherche de synergies trouva, en 2006, un autre filon lorsqu’il conclut, avec la directrice de la galerie Montcalm, une entente de partenariat. Dans le cadre de ce partenariat, quatre titres de la galerie Montcalm sont entrés dans les librairies en juin 2006.

Mais son parcours ne s’arrête pas là !

Parmi ses nombreuses réalisations, Pierre Bernier mit sur pied une table de concertation du secteur du livre et des lettres en Outaouais et présida notamment les deux premières rencontres.

De 2003 à 2006, il fut membre du conseil d’administration du Conseil régional de la culture de l’Outaouais où il participa à la prise de décisions stratégiques et décisives qui permirent de donner un souffle nouveau au CRCO.

Une des plus grandes fiertés de sa carrière aura été ses 10 années passées au conseil d’administration du Salon du livre de l’Outaouais qui dut faire face, durant cette période, à bon nombre de défis.


Parmi les défis relevés durant les trois années durant lesquelles il a occupé la présidence, on retrouve :

- L’instigation du rapprochement entre le Salon du livre de l’Outaouais et l’Association des auteurs de l’Outaouais québécois (nom à l’époque) ;
- La rédaction de la politique de soutien au milieu du livre et des lettres. (Cette politique a permis aux Éditions Vents d’Ouest et aux Écrits des Hautes-Terres de bénéficier d’un kiosque gratuit lors de leur première participation au Salon du livre à titre de nouvelles maisons d’édition.);
- L’établissement de rapports plus formels et d’une meilleure collaboration entre le Salon et l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français.


Pierre Bernier fut, avec le directrice générale de l’époque, Sylvie Lauzon, à l’origine de deux décisions administratives capitales :

- Adjoindre une personne à chaque responsable bénévole des différents dossiers reliés à la tenue annuelle du Salon pour assurer une relève aux bénévoles;
- Tenir un registre des différentes activités et échéances de chacun des dossiers pour en conserver la mémoire et éviter que les départs de responsables se traduisent en crise.

Et j’en passe !

En observant sa participation active dans le milieu culturel de la région depuis toutes ces années, nous pouvons donc en venir à une conclusion : Pierre Bernier est sans aucun doute une des personnes les plus dévouées à sa région, à la fois sur le plan culturel et politique.

Lorsque j’ai demandé à Pierre Bernier s’il était satisfait de son parcours tant professionnel que personnel, il m’a répondu, la sagesse et la fierté dans le regard, qu’il était somme toute très satisfait de ce qu’il avait accompli, sachant qu’il a toujours trouvé le moyen de faire ce qu’il aimait et de donner le meilleur de lui dans toutes ses actions.

A-t-il des regrets ? Non, mais des déceptions oui, principalement quant à la fermeture prochaine de la maison d’édition des Écrits des Hautes-Terres, pour laquelle il s’est donné corps et âme durant près de 15 ans, si on compte les années de planification, permettant ainsi à plusieurs auteurs d’obtenir la chance et la visibilité qu’ils méritaient.

Ses projets à venir

Pierre Bernier a présidé, l’automne dernier, le Comité de la politique culturelle de la MRC de Papineau. Pour lui, c’est une nouvelle façon de contribuer au rayonnement de la culture dans la société et le premier plan d’action triennal pour la mise en œuvre de cette politique est l’un des nombreux projets inscrits à son horaire des prochains mois.

En terminant, nous pouvons donc dire que Pierre Bernier, ce véritable amant de la nature, a su, tout au long de sa carrière, marier culture et politique dans une parfaite synergie. Le Conseil régional de la culture de l’Outaouais tient à remercier chaleureusement Pierre Bernier pour le dynamisme dont il a toujours fait preuve dans le milieu culturel Outaouais.

Souhaitons à Pierre Bernier un avenir à la hauteur de ses espérances !
 

Archives
Intranet
S'abonner au bulletin
Lettres: élaborer et présenter son dossier de candidature
Durée : 7 heures
Début : Le samedi 12 mai 2018, 9h à 17h

Le CRCO sur Twitter Le CRCO sur Facebook
Dernière mise à jour : 23 janvier 2018
©  Culture Outaouais
Site réalisé par Distantia