CRCO
Le CRCO, pour accompagner nos artistes vers les plus hauts sommets
AccueilRegard sur...
Regard sur...
Archives

Lysette Brochu

Originaire de Sudbury en Ontario, Lysette Brochu a toujours été passionnée par l’écriture. Enseignante de formation (elle détient une Maîtrise en éducation avec concentration en counseling éducationnel (1992), un Baccalauréat ès arts de concentration en lettres françaises de l'Université d'Ottawa (1978), un Brevet de l'enseignement de l’Ontario (1966), un Certificat d'études en théologie (1984) et un Certificat d'études en animation (1983)). Lysette a enseigné au secondaire de 1966 à 1990, puis à l’Université du Québec (l’UQO) de 1990 à 2003 en littérature enfantine, en didactique du français, en micro-enseignement et en création littéraire.

Lysette Brochu a commencé à écrire en 1979 pour le Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques, à Ottawa. « Mais toute ma vie, mon rêve c’était de me donner plus de temps pour écrire. Alors j’avais hâte de prendre ma retraite ! Je me voyais, tranquille dans mon sous-sol, à écrire… » Et c’est ce qu’elle fit, de concert avec Maurice, son mari – et plus grand fan! – avec qui elle partage sa vie depuis plus de 45 ans.

 

 

Le début de l’aventure littéraire

 

Nouvellement retraitée, Lysette Brochu s’attable à l’écriture d’albums pour enfants au début des années 2000. « Je voulais faire plaisir à mes petits-enfants (elle en a quatorze) ! » confie-t-elle, l’œil pétillant. « Avec leur nom ou leurs interrogations, je composais une petite histoire. » Déformation professionnelle oblige, les albums jeunesse de Lysette sont pédagogiques, tout en demeurant franchement ludiques. S’inspirant donc de ses petits-enfants, elle écrit des histoires pour aider les tout-petits à démystifier certaines choses de la vie. Tout en véhiculant les valeurs de compassion, de tendresse et de respect, elle créé, par exemple, un album pour apprivoiser les cauchemars pour Marie-France (Marie-France et son ange, Éditions du Vermillion, 2001), un livre pour Denis qui aimait les vaches (Moi, Mabel, la vache volante, Éditions du Vermillion, 2002) et qui se demandait, mais où vont donc les chaussettes perdues dans la sécheuse (Le mystère des chaussettes, Éditions du Vermillion, 2002) ; ou encore, un album rythmé aux phrases rimées pour Jérôme et ses toutous (Jérôme et la fête des toutous, Éditions du Vermillion, 2004).

 

« Je ne pensais jamais que des petits livres pour enfants comme ceux-là me feraient voyager comme ça ! Mais je ne me rendais pas compte que lorsque tu écris, il faut que tu fasses la promotion. J’ai donc découvert une tout autre dimension de l’écriture qui est le voyage. Grâce à mes livres, Maurice et moi nous nous sommes beaucoup promenés ! » De Vancouver à Halifax, en passant par Edmonton, et même en France et en Suisse, l’auteure est invitée dans de nombreux Salons du livre et autres événements littéraires.

 

Forte d’une excellente relation avec son éditrice, Monique Bertoli, des Éditions du Vermillon, Lysette Brochu décide de délaisser quelque peu l’univers des petits pour se lancer dans l’écriture de récits de vie. Elle écrit alors Saisons d’or et d’argile (2005), un recueil d’autofiction dans lequel elle revisite son enfance et raconte son parcours adulte en Outaouais. Peu de temps après cette nouvelle parution, ses lecteurs ont eu tôt fait d’en redemander.  La tête toujours pleine d’idées et de nombreuses autres anecdotes à raconter, Lysette s’attable donc à l’écriture de Parfum de rose et de tabac (2011). « J’ai choisi des moments que je trouvais fun à raconter. Et à écrire ! Ce sont des tranches de vie. Cela demandait moins de souffle qu’un roman», admet celle qui n’avait toujours pas abandonné son rêve de devenir romancière.

 

En octobre et novembre 2010, l’auteure est invitée en résidence d’écrivain à La Maison Jules-Roy, en l'Yonne, Bourgogne. Cette retraite, qu’elle partage avec son mari Maurice, l’inspire tellement qu’elle entreprend, par l’écriture, de faire revivre Jules Roy. Le défi est de taille ! Comment redonner vie à ce personnage de la littérature française? C’est donc en créant une correspondance de lettres entre elle et lui que, peu à peu, l’auteure découvre ce grand écrivain. Étayé de photographies et inspiré par l’un des plus beaux villages de l’Europe, Vézelay, son livre, Mes lettres et poèmes à Jules Roy, poste restante Vézelay (Éditions du Vermillion, 2012), réussit le pari de faire connaître l’homme qu’était Jules Roy aux Canadiens.

 

À la poursuite de son rêve

 

Mais en dépit de toutes ces merveilleuses réalisations, le rêve de Lysette était d’écrire un roman. « Est-ce que je suis capable d’écrire un roman? », se demande-t-elle. « Car écrire un roman, ce n’est pas rien : cela demande beaucoup de souffle ! » C’est alors qu’en 2004, un de ses amis lui fait part d’une anecdote troublante à propos de sa grand-mère, Marianne. Fortement habitée par cette révélation pendant deux années, Lysette Brochu ose enfin demander la permission à son ami d’écrire un roman basé sur la vie de la grand-mère de ce dernier. Faisant plus qu’acquiescer à cette demande, l’ami en question soutient l’auteure dans son écriture en lui fournissant tantôt des photos, tantôt d’autres anecdotes et bribes de vie de son aïeule.

 

Brûlants secrets de Marianne (2014) est un roman troublant rendant hommage à toutes ces femmes à l’existence difficile qui sont passées à côté de leur vie, qui pour suivre un homme, qui par manque de moyens financiers, ou tout simplement par concours de circonstances.  « Un premier roman difficile à écrire en raison des sujets qu’il aborde», convient l’auteure ; il lui aura fallu prendre quelques pauses de cette histoire çà et là pour mener à bien ce projet, en plus d’être passée par toute une gamme d’émotions. Mais le jeu en a valu la chandelle. Les critiques, dithyrambiques, confirment que Lysette Brochu a la sensibilité, l’imagination et tout le talent nécessaires à la réalisation de son rêve de devenir romancière.

 

Je viens de terminer/savourer la lecture de Brûlants secrets de Marianne… Tu as réussi à évoquer avec brio toute une page de notre histoire ; tu es une digne descendante de Hélène Brodeur. 

 

 - Paul-François Sylvestre

 

 Des animations littéraires pour les jeunes

 

Projet de retraite commun, le couple anime des ateliers dans des écoles primaires et les bibliothèques lors desquels ils racontent, ensemble, des histoires. « Pendant l’une des animations que nous faisons, Lysette a trouvé un moyen que je lui dise je t’aime!, lance Maurice tout de go.  Ainsi, alors qu’elle raconte l’histoire de La princesse Isabelle et le prince Bruno : une amourette de la Saint-Valentin (2008), Lysette explique aux élèves que Cupidon lance des flèches et que ceci est très dangereux… car une fois touché, tu peux tomber amoureux de quelqu’un! Avec humour et tendresse, elle leur dit : « Regardez ce qui s’est passé il y a 40 ans; une flèche comme celle-ci a été lancée dans le cœur de Maurice! Et depuis ce temps-là, Maurice s’exclame : “Ah! Lysette! Je t’aime! ”, l’œil complice, en se tenant le cœur à deux mains. Bien évidemment, les enfants s’esclaffent immanquablement devant une telle déclaration! Ce qui ne manque pas de réjouir le couple à tout coup…

 

Lysette Brochu est une femme généreuse, débordante de vie et d’anecdotes de toutes sortes. Nous espérons que cette auteure de grand talent continuera à nous régaler l’esprit et l’âme de sa plume exquise.

 

Pour en savoir plus à propos de Lysette Brochu, de ses livres et afin de connaître les dates de ses ateliers, consultez son site Web (créé par Maurice, bien entendu!) : http://www.lysettebrochu.com.

Rédaction : Jasmine Ouellette

Archives
Intranet
S'abonner au bulletin
Les rouages du marché de l'art
Durée : 8 heures
Début : Mardi 27 février 2018, de 9h à 17h.

Le CRCO sur Twitter Le CRCO sur Facebook
Dernière mise à jour : 20 octobre 2017
©  Culture Outaouais
Site réalisé par Distantia