CRCO
Le CRCO, pour accompagner nos artistes vers les plus hauts sommets
AccueilRegard sur...
Regard sur...
Archives

Le Théâtre Wakefield

Depuis 2002, les habitants de la municipalité de La Pêche et alentours, située dans la MRC des Collines-de-l’Outaouais, ont l’opportunité de s’adonner aux plaisirs du théâtre et du cinéma grâce à un organisme bien ancré dans le tissu communautaire de sa région : le Théâtre Wakefield. Peter MacGibbon, qui a rejoint l’organisme en 2005 suite à la participation d’une pièce de théâtre en tant que musicien, dirige actuellement l’organisme. Percevant chez les gens de Wakefield une énergie et un enthousiasme créatifs débordants, il s’est laissé séduire par la mission culturelle de l’organisme, à savoir faire découvrir le théâtre et le cinéma à la communauté et satisfaire sa soif de curiosité.

Le théâtre à la portée de tous

Le Théâtre Wakefield est né en 2002 d’une initiative locale, consistant à faire jouer les habitants des Collines-de-l’Outaouais, non initiés à cette pratique, au sein d’une pièce de théâtre. La communauté se rassemble alors autour de la pièce Much Ado about Lizzie puis autour de textes écrits par des auteurs locaux comme Scott Hébert-Daly. Enthousiasmé, le public est au rendez-vous aussi bien dans la réalisation et l’interprétation des pièces qu’en tant que public.

Depuis 2002, l’initiative a grandi et pris de l’envergure. Le Théâtre Wakefield est aujourd’hui un organisme à but non lucratif qui utilise de théâtre, le cinéma et les contes pour favoriser le développement communautaire et culturel dans la MRC des Collines-de-l’Outaouais. Cet organisme, bel et bien ancré dans la communauté, met en avant tous les talents : environ 150 comédiens, écrivains, techniciens, menuisiers, costumiers, maquilleurs, musiciens et autres participants locaux sont liés à l’organisme ! De nature anglophone, le Théâtre s’adresse cependant à tous les publics : il propose aujourd’hui des activités à la fois en anglais et en français, favorisant ainsi le métissage culturel. Fondé sur une offre diversifiée de six programmes, le Théâtre Wakefield est défini par Peter MacGibbon comme « un organisme parapluie », qui regroupe autour de lui de nombreuses personnes dévouées, des corps de métiers diversifiés et un public toujours plus nombreux.

 

Une programmation riche et variée

En plus de son premier champ de compétence, celui de créer et développer le théâtre amateur, le Théâtre Wakefield a développé cinq autres programmes : la diffusion de pièces de théâtre professionnelles, The Summer Camp Film (Camp d’été du cinéma), WIFF-Wakefield International Film Festival (Festival du film international de Wakefield), The Ta Da ! Festival (Le Festival Ta Da !) et un programme d’animations du patrimoine.

Les activités du Théâtre Wakefield ont considérablement augmenté lors de la création du Centre communautaire de Wakefield - La-Pêche. Inauguré en 2011, ce centre comprend une très belle salle de spectacle, dont la création et la mise en place ont été encadrées par le Théâtre Wakefield, attentif à la qualité du projet. Proposant une capacité d’accueil de plus de 200 personnes, et comprenant une installation logistique professionnelle, cette salle offre à la population un lieu culturel riche et vivant, sur lequel peut s’appuyer le Théâtre Wakefield. Ce dernier organise chaque année plus de 30 jours et nuits de divertissement ; Peter MacGibbon et son équipe espère enrichir la programmation dès l’année prochaine.

De plus, soucieux de toucher tous les âges et tous les milieux, l’équipe du Théâtre propose chaque été aux enfants et aux adolescents de la MRC des Collines-de-l’Outaouais de participer à des activités autour du cinéma, leur permettant ainsi de créer leur propre court-métrage. Ils sont d’ailleurs visibles sur le site Web du camp. On imagine combien la réalisation de ces films peuvent rendre fiers chacun des jeunes participants. D’ailleurs, certains d’entre eux ont tellement apprécié l’expérience qu’ils sont revenus les étés suivants.

Parallèlement à ça, le Théâtre Wakefield produit depuis quelques années deux festivals, qui prennent au fur et à mesure en importance. The WIFF-Wakefield International Film Festival (Festival du film international de Wakefield), qui existe depuis 2010, propose chaque année une sélection des meilleurs films documentaires internationaux, dont au moins un produit au Québec. Ce festival est né de la volonté du milieu de créer une nouvelle expérience cinématographique ainsi que de nouvelles opportunités de diffusion pour les réalisateurs indépendants. Les films sont projetés dans la salle de spectacle du Centre communautaire de Wakefield - La-Pêche.

The Ta Da ! Festival (Le Festival Ta Da !) est quant à lui très récent. Venu remplacer The Piggyback Fringe  Festival en 2013, qui proposait des productions avant-gardistes touchant plus difficilement le public, The Ta Da ! Festival a pour vocation de faire découvrir un choix de pièces de théâtre et de spectacles connus ou présentés pour la première fois. La deuxième édition de ce festival s’est tenu en juin dernier dans la Grande Salle du Centre Wakefield ainsi que dans les environs de Wakefield. Cette édition a été un tel succès que le Théâtre Wakefield a reçu une bourse financière pour aider à doubler la programmation de 2015. Peter MacGibbon souhaite notamment accueillir plus de productions francophones, particulièrement en musique.

Enfin, le Théâtre, grâce à un partenariat avec le Centre patrimoine de la Maison Fairbairn  propose tout un volet d’animation du patrimoine. Un des projets mis en place dans le cadre de ce partenariat est le River Valley Rendez-Vous. En interrogeant les personnes âgées de la région, le Théâtre Wakefield et la Maison Fairbairn entendent retracer l’histoire de la vallée où coule la rivière Gatineau. Une nouvelle installation a été proposée à la Maison Fairbairn, où le public peut découvrir des contes, des histoires et des musiques locales, notamment via le support d’écrans tactiles. Pour l’été 2015, il est également prévu de reproduire ces histoires sur scène et d’organiser une tournée théâtrale dans la région.

 

Au total, le Théâtre Wakefield a un réseau d’environ 150 bénévoles dont une trentaine qui participe régulièrement à toutes les activités. Régulièrement, l’équipe fait appel à des professionnels locaux, notamment dans le milieu de la publicité et du graphisme pour faire la promotion de leurs événements.

Si vous êtes intéressé à en apprendre plus sur l’organisme, à connaître sa programmation, ou à devenir bénévole, n’hésitez pas à consulter leur site Web. Le Théâtre Wakefield vous propose actuellement de découvrir sa nouvelle pièce bilingue : Balconville du dramaturge canadien David Fennario, dans une mise en scène de Claude Laroche. Le résumé et les dates de représentation sont visibles sur le site Web.

 

Rédaction : Edwige Horreaux

 

Archives
Intranet
S'abonner au bulletin
L'entrepreneuriat culturel: entreprendre et réussir!
Durée : 7 heures
Début : 27 juin 2018

Le CRCO sur Twitter Le CRCO sur Facebook
Dernière mise à jour : 19 avril 2018
©  Culture Outaouais
Site réalisé par Distantia