CRCO
Le CRCO, pour accompagner nos artistes vers les plus hauts sommets
AccueilRegard sur...
Regard sur...
Archives

Le Centre d'exposition L'Imagier

Depuis 1975, l’art contemporain a trouvé à Aylmer un lieu où exprimer sa créativité : au Centre d’exposition L’Imagier. Créé par les époux Pierre et Yvette Debain, l’organisme fêtera fièrement en 2015 ses 40 années d’existence. L’Imagier est un lieu d’art vivant où les artistes et artisans de la région peuvent exposer leurs savoirs-faires. Jusqu’à son décès en 2008, Yvette Debain en a été la directrice. Aujourd’hui, appuyé par une équipe de trois personnes coordonnant une actualité toujours aussi riche, L’Imagier constitue un phare incontournable pour les amateurs d’art contemporain de la région.

Du bois et des idées…

Pierre Debain était sérigraphe tandis que son épouse détenait une formation en histoire de l’art.  Amoureux des arts, le couple souhaitait créer à Aylmer un centre d’art où Pierre Debain ainsi que d’autres artistes de la région pourraient exposer leurs créations. L’occasion leur fut donnée lors de l’hiver 1971 lorsque la grange qui jouxtait la maison du couple s’effondra. Les propriétaires profitèrent de cet incident inattendu pour construire leur centre d’art à partir des planches de bois de l’ancienne grange et d’autres matériaux récupérés. Aidés par des amis et des bénévoles, le couple entreprit pendant trois années la construction des locaux actuels et inaugura la galerie en 1975.

Accueillant des expositions solo, de groupes ou encore thématiques, le centre reçut à ses débuts les œuvres de Marc Debain, Lise Godmer, Vladislav Ehlers, Claude Benoît, Suzanne Joubert, Guy Laliberté et Vincent Théberge. Se voulant à la fois comme un lieu d’art vivant et un centre pédagogique de découverte de l’art, L’Imagier proposait la découverte des expositions aussi bien aux amateurs d’art, au grand public qu’aux enfants. Des ateliers artistiques et des visites guidées furent ainsi offerts aux plus jeunes, Yvette Debain assurant elle-même ce volet de médiation culturelle. Aujourd’hui encore les élèves des écoles primaires et secondaires peuvent découvrir les arts visuels lors d’ateliers regroupant visite guidée et conception d’une œuvre d’art. Les locaux sont également mis à la disposition des artistes qui y désirent organiser des ateliers de création.

Plusieurs dates marquèrent ensuite l’histoire de L’Imagier, lui donnant son identité actuelle.

En 1981, une initiative consistant à fêter le solstice d’été devint un événement annuel traditionnel, donnant le coup d’envoi des festivités estivales par une exposition thématique célébrant les arts visuels et les arts de la scène.  La dernière édition datant du 21 juin 2014 était organisée sous forme de journée médiévale pour petits et grands.

En 1985, la galerie L’Imagier obtint le label Centre d’exposition, à la suite d’une recommandation du Conseil régional de la culture de l’Outaouais - devenu aujourd’hui Culture Outaouais. Ce nouveau statut lui permit d’obtenir un soutien financier public.

Deux ans plus tard, une entente entre l’ancienne ville d’Aylmer et le Centre d’exposition fut signée afin de permettre l’utilisation du jardin bordant leurs locaux. Cette entente signa la naissance du Parc de l’Imaginaire, qui fut conçu comme un musée en plein air : dix sculptures dont sept bancs sculptés, une fontaine japonaise et un kiosque à musique accueillant musiciens et danseurs habillèrent ce magnifique endroit, bordé par la rivière des Outaouais. Le Parc de l’Imaginaire propose aujourd'hui une programmation pour les mois de juin, juillet et août réunissant musique du monde, le Festival de Jazz Desjardins durant quatre soirées et les festivités du solstice d’été.

Le Centre d’exposition L’Imagier, réunissant près de 5 000 visiteurs par année, se constitue donc comme une place importante de création, de diffusion et d’animation pour la communauté de l’Outaouais, dont toutes les activités sont gratuites.

 

Exposition Le simulacre est vrai (reality sucks) de Mathieu Cardin présentée au printemps 2014

L’année 2015 marque la création d’une nouvelle page de son histoire par la célébration de son 40ème anniversaire et par l’annonce des travaux de reconstruction de l’édifice.

Mille et un projets pour 2015

L’Imagier a clôturé l’année 2014 par une exposition intitulée Perte de signal - Réencodage, par une Expo Vente réussie réunissant produits et objets d’art de la région, ainsi que par l’annonce des travaux.

Le 8 décembre 2014, la ministre de la Culture et des Communications, Hélène David, venait annoncer dans les locaux de L’Imagier le financement de travaux de reconstruction du centre, dont la vétusté rend difficile la pérennité des activités. « L'immeuble souffrait de certaines carences, dont des infiltrations au sous-sol. Les fondations ne sont pas aussi solides qu'on voudrait et il y a aussi des traces d'amiante », indique Michel Bédard, président du conseil d’administration de L'Imagier.[1] Une enveloppe budgétaire d’un montant total de 1 851 632 $ est attribuée au projet, dont le financement est partagé entre le ministère de la Culture et des Communications, la Ville de Gatineau, la Conférence régionale des élus de l’Outaouais et L’Imagier lui-même. L’édifice, prévu d’être agrandi, sera entièrement démoli et reconstruit avec certains de ses matériaux pour garder l’empreinte originale du bâtiment .

 

 

En attendant le début des travaux prévus pour l’automne 2015, la galerie continue ses activités dont le lancement de l’exposition Maman(s) de l’artiste Myriam Jacob-Allard. Cette exposition diffusée du 16 janvier au 8 mars 2015 est consacrée aux relations mères-filles, Myriam Jacob-Allard nous livrant ses réflexions par le biais de différents supports tels que vidéos et affiches lumineuses. « Par l'utilisation de récits personnels et la déconstruction de textes issus de chansons populaires country westerns, Myriam Jacob-Allard explore l'espace existant entre le mythe de « la Bonne Mère », évoqué abondamment dans ces chansons, et les réalités quotidiennes de mères ayant grandi dans cette culture. » nous informe le communiqué d’annonce de l’exposition. Le vernissage a eu lieu le 16 janvier dernier à 18 heures. Chacun est convié à découvrir l'exposition !

Suivront au cours de l’année de nombreuses autres activités dans le cadre du 40ème anniversaire de la création de L’Imagier pour lequel tous les détails seront donnés au cours des mois suivants. Il est d’ores et déjà prévu d’édifier une programmation 2015 présentant des artistes d’Aylmer ou qui ont un lien avec l’histoire du Centre d’exposition, de rendre hommage aux œuvres de Pierre Debain, de mettre sur place un nouveau projet d’exposition avec des artistes de la relève, de produire une programmation spéciale au Parc de l’Imaginaire et enfin d’émettre une publication sur l’histoire du Centre d’exposition L’Imagier grâce aux archives dépouillées en 2014 par une étudiante en muséologie.

L’actualité 2015 de L’Imagier est donc à suivre, si vous souhaitez faire le plein de sorties. Rendez-vous sur son site Web pour vous tenir informé, et n’oubliez pas de venir visiter la galerie avant que les travaux ne commencent !

 


[1] Cette citation est issue de l’article de Jean-Sébastien Marier, Les travaux de rénovation au Centre L'Imagier vont de l'avant, ICI Radio-Canada.

 

Rédaction : Edwige Horreaux

Archives
Intranet
S'abonner au bulletin
L'entrepreneuriat culturel: entreprendre et réussir!
Durée : 7 heures
Début : 27 juin 2018

Le CRCO sur Twitter Le CRCO sur Facebook
Dernière mise à jour : 24 avril 2018
©  Culture Outaouais
Site réalisé par Distantia